Le millésime 2017 à Bordeaux

► Nos dégustations du millésime 2017

► 2017, le meilleur des millésimes en 7 depuis 1947 !

► Témoignages des propriétaires

► Le millésime 2017 dans la presse

► GRAND JEU CHATEAUPRIMEUR 2017

► Téléchargez notre application pour recevoir les dernières sorties

 

► Nos dégustations du millésime 2017

- Château Angélus, Saint-Emilion Grand Cru [»]
- Château d’Issan, Margaux ; Château Pédesclaux, Pauillac ; Château Lilian Ladouys, Saint-Estèphe [»]
- Château Fonplégade, Saint-Emilion Grand Cru [»]
- Château Grand Mayne, Saint-Emilion Grand Cru [»]
- Château Canon Pécresse, Canon Fronsac [»]
- Château Cantenac Brown, Margaux [»]
- Les grands vins de la famille Guinaudeau, Pomerol, Bordeaux Supérieur, Bordeaux Blanc [»]
- Château Haut-Brion et Château La Mission Haut-Brion, Pessac-Léognan [»]
- Médoc [»]
- Rive Droite [»]
- Château Beau-Séjour Bécot, Saint-Emilion Grand Cru [»]
- Château Ferrière et Château Durfort Vivens, Margaux ; Château Haut-Bages Libéral, Pauillac [»]
- Château Lanessan, Haut-Médoc [»]
- Château Calon Ségur et Capbern, Saint-Estèphe [»]
- Château Palmer, Margaux [»]
- Château Labégorce, Margaux [»]
- Château Haut-Batailley, Pauillac [»]
- Château Smith Haut-Lafitte , Pessac-Léognan [»]
- Château Les Carmes Haut-Brion , Pessac-Léognan [»]

■ Château Angélus, Saint-Emilion Grand Cru

Château d’Issan, Margaux ; Château Pédesclaux, Pauillac ; Château Lilian Ladouys, Saint-Estèphe

Dégustation des éclatants 2017 du 1er Grand Cru Classé A de Saint-Emilion :
Château Angélus 2017, 70% merlot, 30% cabernet franc, tous deux issus des parcelles historiques de la propriété heureusement préservées du gel. Donc un ADN du vin intact, dans lequel on apprécie à la fois la signature du millésime - l’éclat, la fraîcheur du fruit - et le savoir-faire de l’équipe technique - la finesse et la précision du grain de tanin.
Carillon d’Angélus
2017 - 16 hectares actuellement avec l’acquisition de nouvelles parcelles - montre pour sa part une nette évolution de style : de 2nd vin, il est devenu une production à part entière, avec une proportion de merlot dans l’assemblage qui atteint 90% (contre 50% en 2014) ; mais surtout il reflète par sa complexité la mosaïque des terroirs dont il est désormais issu. Un nouveau site de production dédié est en cours de construction.

Stéphanie de Boüard-Rivoal est également venue nous rendre visite chez DUCLOT pour déguster ensemble quelques beaux vins produits depuis son arrivée en 2012, notamment le superbe 2015, son premier « vrai » millésime à la tête du domaine familial. Son cousin Thierry Grenié de Boüard a rejoint la propriété en 2016.

[Voir Château Angélus 2017] [Carillon d'Angélus 2017]

haut ↑

 

■ Château d’Issan, Margaux ; Château Pédesclaux, Pauillac ; Château Lilian Ladouys, Saint-Estèphe

Château d’Issan, Margaux ; Château Pédesclaux, Pauillac ; Château Lilian Ladouys, Saint-Estèphe

Dégustation du millésime 2017 des propriétés de la famille Lorenzetti, en compagnie de Manon Lorenzetti, Emmanuel Cruse et Augustin Lacaille venus nous présenter les vins :
Château Lilian Ladouys 2017, à dominante de merlot (50%, avec 43% de cabernet-sauvignon et 7% de petit verdot), qui tire le meilleur parti de son terroir de graves et d’argiles pour offrir un très joli Saint-Estèphe.
Château Pédesclaux 2017, avec 65% cabernet-sauvignon dans l’assemblage donc moins orienté merlot qu’auparavant pour favoriser un profil plus pauillacais ; le vin séduit par sa complexité aromatique, fruit d’une belle diversité géologique due à l’extension du vignoble en 2009, idéalement travaillée dans le chai rénové en 2014 pour s’adapter à ce nouveau parcellaire.
Blason d’Issan 2017, parfaite entrée en matière pour aborder le grand Cru Classé, avec ses 60% de cabernet-sauvignon, le reste en merlot.
Château d’Issan 2017, remarquable Margaux qui mise sur la fraîcheur et la rectitude de ses cabernet-sauvignons (65%), avec l’apport finement suave des merlots (35%).

[Voir Château Lilian Ladouys 2017] [Château Pédesclaux 2017] [Château d'Issan 2017] [Blason d'Issan 2017]

haut ↑

 

■ Château Fonplégade, Saint-Emilion Grand Cru

Château Fonplégade 2017

En présence de Denise Adams et de son directeur Eloi Jacob, dégustation du millésime 2017 du Château Fonplégade, brillant Cru Classé de Saint-Emilion en pleine ascension. Culture biologique certifiée depuis le millésime 2013 pour les 18,5 hectares de vignoble, et conversion à la biodynamie en cours… A suivre de près donc ! Elevé en barriques dont 60% neuves, le vin est dominé par le merlot (90%) associé au cabernet franc. Il s’exprime avec élégance sur des notes de cassis, de mûre, de framboise, avec de subtiles nuances florales et crayeuses. La bouche onctueuse et fraîche présente des tanins à la fois puissants et soyeux.
L’occasion aussi de déguster le miel de la propriété, dont c’est la première récolte !

[Voir Château Fonplégade 2017]

haut ↑

 

■ Château Grand Mayne, Saint-Emilion Grand Cru

Château Grand Mayne 2017

Rencontre avec Jean-Antoine Nony dans notre dégustoir pour goûter son Château Grand Mayne 2017. Propriété de sa famille depuis 1934, le Cru Classé de 17 hectares occupe un joli terroir argilo-calcaire au pied du plateau de Saint-Emilion. Le style des vins a progressivement évolué au fil des derniers millésimes, à la faveur de maturités ajustées, de vinifications plus douces et d’élevages affinés. Confirmation cette année encore avec un 2017 au fruit frais et brillant, aux tanins fins et juteux dans une bouche toute en longueur. Le merlot domine avec 85% de l’assemblage, associé au cabernet franc (13%) et à une touche de cabernet-sauvignon.

[Voir Château Grand Mayne 2017]

haut ↑

 

■ Château Canon Pécresse, Canon-Fronsac

Château Canon Pécresse 2017

Avec un très joli vin signé par 80% de merlot, qui a fait l’unanimité ici parmi les équipes de DUCLOT, Château Canon Pécresse est l’un des deux premiers Bordeaux rouges 2017 à être mis en marché. Parfait ambassadeur de son appellation Canon-Fronsac, il profitera bientôt de la conversion en bio amorcée par le propriétaire Jean-Francis Pécresse sur ce beau terroir : 4,3 hectares idéalement situés sur un promontoire dominant la vallée de la Dordogne, dans le prolongement ouest du fameux plateau calcaire de Saint-Emilion.

[Voir Château Canon Pécresse 2017]

haut ↑

 

■ Château Cantenac Brown, Margaux

Château Cantenac Brown 2017

Joli moment de dégustation chez DUCLOT avec José Sanfins et Pauline Fradin venus nous présenter les 2017 du Château Cantenac Brown à Margaux : Brio de Cantenac Brown, tout en fruité et élégance, qui sera commercialisé en 2019 ; le 3ème Grand Cru Classé Château Cantenac Brown, qui s’illustre par sa finesse de tanins, sa précision aromatique, sa minéralité racée ; enfin  Alto de Cantenac Brown, le blanc de la propriété produit sur 1,8 hectare de sauvignon (90%) et sémillon sur les parcelles argilo-calcaires, qui développe un nez de fruits exotiques marqué par une belle fraîcheur

[Voir Château Cantenac Brown 2017]

haut ↑

 

■ Les grands vins de la famille Guinaudeau, Pomerol, Bordeaux Supérieur, Bordeaux Blanc

Dégustation des grands vins de la famille Guinaudeau

En compagnie d’Omri Ram, nous découvrons le millésime 2017 décliné à travers les six grands vins de la famille Guinaudeau.
Situé sur les frais argilo-calcaires du Fronsadais, le Château Grand Village appartient à cette famille depuis le 17e siècle. 14 hectares parmi les 20 hectares que compte le vignoble sont dédiés aux rouges, le reste aux blancs. Les vins bénéficient du savoir-faire remarquable qui singularise ces vignerons de père en fils, épaulés par une talentueuse équipe technique.
Château Grand Village rouge 2017 (97% merlot et 3% cabernet franc) est élevé en partie dans des barriques ayant contenu du Château Lafleur (mêmes propriétaires) mais aussi dans des barriques neuves qui serviront à l’élevage de Lafleur et des Pensées de Lafleur pour le millésime suivant. Le vin offre déjà beaucoup de charme sur son fruit brillant et ses tanins souples.
La cuvée spéciale Acte 9, fruit d’un projet en constante évolution depuis neuf ans sur les meilleures parcelles argilo-calcaires de Grand Village, assume pleinement ses merlots (100%) dans un style d’une grande droiture, servi par une acidité maîtresse.
En blanc - couleur qui dominait le vignoble à ses origines - deux vins sont produits : Château Grand Village blanc 2017, assemblage de sauvignon (70%) et sémillon ; et la cuvée Les Champs Libres 2017, provenant des meilleurs sauvignons (100%) du vignoble de Grand Village, issus de clones d’origine sancerroise pleinement épanouis sur ce grand terroir argilo-calcaire, d’où cette subtile minéralité du vin et aussi sa belle tension perceptible.
Pour son brillantissime Château Lafleur 2017, la famille Guinaudeau ne déplore aucune perte de production grâce à une lutte fructueuse contre le gel à l’aide de bougies. Les 3,8 hectares qui lui sont dédiés sur le haut plateau de Pomerol offrent l’une des plus belles expressions du cabernet franc sur la rive droite (53%, associés au merlot) : fidèle au profil classique du cru, le vin se montre droit et réservé, tout en présentant déjà un remarquable velouté de tanins et une magnifique suavité, rehaussée de nuances salines.
Enfin Les Pensées de Lafleur 2017 (52% merlot, 48% cabernet franc), produit sur 0,7 hectare,  confirme son statut de cru à part entière, comme une autre expression du grand terroir de Lafleur. Le vin joue moins sur la générosité aromatique qu’auparavant, mais conserve son superbe crémeux.

[Voir Château Lafleur 2017] [Les Pensées de Lafleur 2017] [ Château Grand Village rouge 2017] [Acte 9 2017] [Château Grand Village blanc 2017] [Les Champs Libres 2017]

haut ↑

 

■ Château Haut-Brion et Château La Mission Haut-Brion, Pessac-Léognan

Château Haut-Brion 2017 et Château La Mission Haut-Brion 2017

Nouvelle journée dans le vignoble pour poursuivre nos dégustations des 2017 à Pessac-Léognan, chez les deux crus qui brillent toujours au sommet de l’appellation : le Château Haut-Brion et le Château La Mission Haut-Brion, dégustés en rouge et en blanc ; ainsi que leurs seconds vins rouges, respectivement Le Clarence de Haut-Brion et La Chapelle de La Mission Haut-Brion ; et enfin leur second vin blanc commun, car issu des deux vignobles, La Clarté de Haut-Brion.

[Voir Château Haut-Brion 2017] [Château La Mission Haut-Brion 2017]

haut ↑

 

 

■ Médoc

Dégustation Médoc 2017

En tournée dans le Médoc pour découvrir le millésime 2017 avant la traditionnelle semaine des primeurs, notre comité de dégustation a eu le plaisir de goûter le 2017 du Château Margaux, du Château Ducru-Beaucaillou à Saint-Julien et du Château Pontet Canet à Pauillac. Dans cette même appellation, nos dégustateurs ont aussi pu apprécier Château Mouton Rothschild 2017, Petit Mouton 2017 et Aile d'Argent 2017, ainsi que les vins des autres propriétés familiales, Château d'Armailhac 2017 et Château Clerc Milon 2017. Puis cap un peu plus au nord vers Saint-Estèphe pour déguster le 2017 du Château Montrose et celui du Château Cos d’Estournel sous l’œil bienveillant du directeur technique Dominique Arangoits qui a également présenté le Second vin Les Pagodes de Cos 2017 et Cos d’Estournel Blanc 2017…

haut ↑

 

■ Rive Droite

Dégustation Rive Droite 2017

Notre comité de dégustation poursuit sa tournée sur la rive droite, à Pomerol, pour goûter Vieux Château Certan 2017 avec Guillaume Thienpont, Château La Conseillante 2017 avec Marielle Cazaux et Petrus 2017 avec Olivier Berrouet. Toujours à Pomerol, Denis Durantou leur a fait découvrir Château L’Eglise-Clinet 2017 et son second vin La Petite Eglise 2017, mais aussi le Château La Chenade 2017 et le Château Les Cruzelles 2017 en Lalande-de-Pomerol, le Château Montlandrie 2017 à Castillon et le Château Saintayme 2017 à Saint-Emilion. Nouvelle série de grands vins avec Philippe Develay : Château Pavie 2017 et son second vin Arômes de Pavie 2017, Château Monbousquet 2017 en rouge et en blanc, Château Pavie-Decesse 2017 et Château Bellevue-Mondotte 2017. Puis, toujours à Saint-Emilion, deux autres 1ers Crus Classés A, Château Cheval Blanc 2017 et Château Ausone 2017, avant de poursuivre en compagnie de Frédéric Faye au Château Figeac, 1er Cru Classé B. Les vins de Nicolas Thienpont ont eux aussi  séduit notre comité : Château Pavie Macquin 2017 et Château Larcis-Ducasse 2017 à Saint-Emilion, Château La Prade et Château Puygueraud en Côtes de Francs…

haut ↑

 

■ Château Beau-Séjour Bécot 2017, Saint-Emilion Grand Cru

Château Beau-Séjour Bécot 2017

Joli moment de dégustation avec Juliette Bécot et son mari Julien Barthe, qui incarnent la nouvelle génération à la tête de ce cru, acquis dans les années 60 par le grand-père de Juliette. Le nouveau souffle s’accompagne d’un changement de cap dans le travail à la vigne (20 hectares) et au chai, pour servir un style de vins plus classique, recentré sur l’expression du fruit (80% merlot) et du terroir. Vendanges à juste maturité, encuvage sans soufre, élevage partiel en foudre de chêne non chauffé et en amphores, changement d’œnologue conseil… Les effets se ressentent déjà dans ce Beau-Séjour Bécot 2017 racé, dense, précis, frais, tout en gardant un côté suave très agréable.

[Voir Château Beau-Séjour Bécot 2017]

haut ↑

 

■ Château Ferrière et Château Durfort Vivens, Margaux ; Château Haut-Bages Libéral, Pauillac

Château Ferrière et Château Durfort Vivens, Margaux ; Château Haut-Bages Libéral, Pauillac

Château Ferrière 2017, Château Durfort Vivens 2017 et Château Haut-Bages Libéral 2017, c’était le programme de cette belle dégustation proposée aux équipes de DUCLOT par Claire Villars et Gonzague Lurton. Leurs deux Crus Classés de Margaux sont certifiés en bio, celui de Pauillac l’ambitionne pour le millésime 2019 ; mais l’objectif à court terme est la certification beaucoup plus stricte en biodynamie pour l’ensemble des vignobles, déjà amorcée avec Durfort-vivens certifié DEMETER depuis le millésime 2016. Le couple offre ainsi une vision enthousiasmante du Médoc de demain à travers ces grands vins droits et purs.

[Voir Château Ferrière 2017] [Château Durfort Vivens 2017] [Château Haut-Bages Libéral 2017]

haut ↑

 

■ Château Lanessan, Haut-Médoc

Château Lanessan, Haut-Médoc

Dégustation de Château Lanessan 2017 en compagnie de Paz Espejo, directrice de cette propriété emblématique du Haut-Médoc depuis 2009. Aux côtés des cabernet-sauvignons (52%) et des merlots (38%), le millésime met en lumière les superbes petits verdots (10%). Un vin tout en fraîcheur, en soyeux et en délicatesse, avec un fruit brillant teinté de fines nuances florales et épicées.

[Voir Château Lanessan 2017]

haut ↑

 

■ Château Calon Ségur et Château Capbern, Saint-Estèphe

Château Calon Ségur, Saint-Estèphe

Enthousiasme général chez DUCLOT en découvrant le profil de Calon Ségur 2017 aux côtés de Laurent Dufau, directeur de la propriété, de Vincent Millet, directeur technique, et de Philippe Curaudeau, maître de chai.
Avec environ 50% de merlot dans l’assemblage, Saint-Estèphe de Calon 2017 charme par son côté immédiat et friand. Château Capbern 2017, quel vin ! Avec 55% de cabernet-sauvignon, 39% de merlot, 3% de cabernet franc et le reste en petit verdot.
Le second vin Marquis de Calon Ségur 2017, construit sur le merlot (57%) pour un style svelte et délicat, est déjà délicieux. Enfin le remarquable Château Calon Ségur 2017, avec ses 76% de cabernet-sauvignons, présente une droiture et une fraîcheur magnifiques, dans un style qui révèle encore plus de pureté.

[Voir Château Calon Ségur 2017] [Marquis de Calon Ségur 2017] [Château Capbern 2017]

haut ↑

 

■ Château Palmer, Margaux

Château Palmer, Margaux

Dégustation de Château Palmer 2017, cru emblématique de Margaux, en avant-première chez DUCLOT avec le directeur de la propriété, Thomas Duroux. La grande classe dans le verre ! Une pleine présence du fruit, plus en finesse qu'en intensité, avec une subtile touche saline ; et un élevage déjà fondu en termes d'expression et de tanins. La sève de ce Palmer 2017 est nourrie par de magnifiques cabernet-sauvignons justement mûrs (environ 42%), aux côtés du merlot et du petit verdot.

[Voir Château Palmer 2017] [Alter Ego de Palmer 2017]

haut ↑

 

■ Château Labégorce, Margaux

Château Labégorce, Margaux

2017 révèle un Labégorce au style médocain affirmé, avec une part plus importante de cabernet-sauvignon que d’ordinaire. Il est bon de se souvenir qu’hormis un secteur de merlot ayant entièrement gelé à Labégorce, le reste du vignoble est sorti complètement indemne de cet épisode. Le cru a donc largement bénéficié des conditions favorables du millésime 2017, précoce, généreux avec les cabernets. La trame présente encore plus de sève, tout en finesse. Labégorce 2017 est indéniablement une réussite qui ne transige pas avec la qualité, dans la droite ligne de la progression du cru.

[Voir Château Labégorce 2017]

haut ↑

 

■ Château Haut-Batailley, Pauillac

Château Haut-Batailley, Pauillac

En avant-première dans le dégustoir de DUCLOT, la découverte de Château Haut-Batailley 2017 avec Jean-Charles Cazes et Malou Le Sommer. Quel plaisir d’apprécier dans le verre ce qu’est devenu ce beau Cru Classé de Pauillac depuis son rachat par les propriétaires du Château Lynch Bages !
La famille Cazes est arrivée à Haut-Batailley en mars 2016, avec une ambition à la hauteur du potentiel de ce grand terroir de graves, 22 hectares de vieilles vignes à majorité de cabernet-sauvignon (70%). Prochainement mis en marché, 2017 est le premier millésime suivi de A à Z par la nouvelle équipe en place, aidée par des équipements techniques performants. Le style gracieux et ciselé du cru, certainement dû à la proximité avec Saint-Julien, est toujours au rendez-vous. On apprécie la très belle maturité du cabernet-sauvignon, la matière et la profondeur du vin, ainsi qu’une superbe droiture.
Au vu des nombreux projets de la famille Cazes concernant leur nouvelle propriété, l’évolution du Château Haut-Batailley est à suivre de très près au fil des prochains millésimes !

[Voir Château Haut-Batailley 2017]

haut ↑

 

■ Château Smith Haut-Lafitte, Pessac-Léognan

Château Smith Haut Lafitte, Pessac-Léognan

Enthousiasme général lors de la dégustation des lots 2017 dans les chais de la propriété, aux côtés de Fabien Teitgen, directeur technique.

[Voir Château Smith Haut-Lafitte 2017]

haut ↑

 

■ Château Les Carmes Haut-Brion, Pessac-Léognan

Château Les Carmes Haut-Brion, Pessac-Léognan

C’est au Château Les Carmes Haut-Brion, petit bijou de Pessac-Léognan ouvert sur la ville, que nous avons la chance de déguster les premiers lots de 2017, présentés par le directeur Guillaume Pouthier, visiblement ravi. Il a bien raison de nous les faire goûter : c’est très bon ! A ce stade, bien sûr on n’est pas en mesure d’en dire plus, seulement de décrire ce que l’on perçoit de ce millésime précoce, vinifié dans les somptueux bâtiments rénovés : une belle densité pour l’appellation, un fruit d’une grande précision au service d’une complexité aromatique déjà bien perceptible, avec ce fin côté floral (vinification partielle en grappes entières depuis 2012). Sans oublier la fraîcheur pleinement préservée, notamment celle des cabernets francs en proportion atypique ici (40% du vignoble). « Cette acidité doit permettre à nos vins d’être appréciés sans attendre une décennie, tout en leur assurant un long avenir en cave. C’est, à mon sens, l’enjeu des grands Bordeaux aujourd’hui, pour évoluer en cohérence avec les marchés. Notamment à l’international, ce qui nous est désormais possible en termes de volumes depuis le rachat de parcelles voisines. » Notons à ce sujet que les volumes 2017 seront intacts puisque le cru n’a pas perdu de récolte après l’épisode de gel du printemps dernier.

[Voir Château Carmes Haut-Brion 2017]

haut ↑

 

► 2017, le meilleur des millésimes en 7 depuis 1947 !

2017 replace clairement la dégustation, le conseil et la sélection au cœur de l’achat primeur : guider le client vers des terroirs, des propriétés, des savoir-faire, pour lui permettre d’accéder aux grands vins du millésime, avec en perspective beaucoup de plaisir au moment de les déboucher.


Parmi les centaines de Bordeaux 2017 que nous avons pu goûter en tant que négociant historique bordelais, ils sont nombreux à nous avoir séduits. Certes les volumes ont été réduits localement par le gel de fin avril 2017, mais il faut bien garder à l’esprit que, d’une part, ces intempéries n’ont pas frappé partout, laissant au millésime l’opportunité de livrer, chez tous les crus chanceux, des vins d’une grande finesse ; et que d’autre part, même chez les crus concernés, le gel n'a absolument pas impacté la qualité : grâce à un tri drastique de la vendange, ils ont fait de beaux vins, voire d’insolentes réussites ! D’autant que le millésime 2017 a eu aussi son lot d’atouts : un hiver sec, une floraison homogène, une fraîcheur et une sècheresse estivales avec une contrainte hydrique forte, en particulier sur les sols précoces.
Tout l’enjeu pour l’amateur sera donc de frapper à la bonne porte, de savoir sur quelles propriétés miser pour accéder à ces productions exemplaires : des vins fins et de caractère, avec une juste acidité qui leur donne de l’énergie, de l’appétence, avec aussi une belle structure tannique, et cette délicate sucrosité qui permettra de les apprécier dès leur jeunesse.

Prenant à cœur son rôle de prescripteur, notre comité de dégustation conseillera au client de regarder en priorité les grands terroirs du Médoc qui bordent la Gironde - notamment à Saint-Julien, Saint-Estèphe, Pauillac et Margaux - où la proximité du fleuve a joué un réel effet protecteur sur la vigne. Les meilleures productions de la rive gauche, incluant aussi de beaux vins à Pessac-Léognan, s’appuient donc sur les cabernet-sauvignons parvenus à bonne maturité ; ils donnent aux vins cette pointe de sérieux et aussi une complexité rappelant celle des 2015 mais avec beaucoup plus de fraîcheur.
Rive droite, le client en quête de conseil sera orienté vers les meilleurs vins de Pomerol, de Saint-Emilion, du Fronsadais et des Côtes de Bordeaux : des vins suaves, frais, gourmands, qui profitent de merlots racés, vendangés tôt et mûrs.
Le millésime 2017 constitue une réussite majeure pour les vins blancs secs de Bordeaux. Vendangés très tôt à parfaite maturité, les raisins blancs ont pu conserver leur acidité et leur fraîcheur. Vifs et très aromatiques, les sauvignons présentent race et éclat. Sur les grands terroirs, les sémillons brillent par leur moelleux.
Du côté des blancs liquoreux de Barsac et Sauternes, l’alternance de pluies et de périodes sèches a permis le développement rapide et homogène de la pourriture noble, puis la concentration des raisins. Les vins impressionnent par leur richesse avec, chez les plus grands, une fraîcheur magistralement préservée.

Voilà comment 2017 peut offrir à l’amateur ses opportunités dans un millésime de caractère, qui intègre la lignée des belles expressions bordelaises. Vous aussi, accédez à ces grands Bordeaux en devenir ! Nous vous invitons à contacter nos sommeliers par téléphone au 05 56 43 96 63 ou par email ; ils sauront vous conseiller dans votre choix, au plus près de vos goûts et de votre budget.

 

 ► GRAND JEU CHATEAUPRIMEUR 2017

■ Les lots du grand jeu CHATEAUPRIMEUR BORDEAUX PRIMEURS 2017

ChateauPrimeur.com : Caisse Bordeaux Collection

 

1er lot  : Une caisse DUCLOT Bordeaux Collection 2017. Le design de ce coffret exceptionnel, édité en nombre limité et réunissant quelques-uns des plus grands crus bordelais, sera dévoilé d’ici fin juin.

 

ChateauPrimeur.com : a gagner double-magnum

 

2ème lot : Un double-magnum de Clos Fourtet 2017, 1er Grand Cru Classé B, Saint-Emilion Grand Cru, dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château.
3ème lot : Un double-magnum de Château Smith-Haut Lafitte rouge 2017, Grand Cru Classé, Pessac-Léognan, dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château.
4ème lot : Un double-magnum de Château Calon Ségur 2017, 3ème Cru Classé, Saint-Estèphe, dédicacé au nom du gagnant par le directeur du Château.
5ème lot : Un double-magnum de Château Gazin 2017, Pomerol, dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château.
6ème lot : Un double-magnum de Château Grand-Puy-Lacoste 2017, 5ème Cru Classé, Pauillac, dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château.
7ème lot : Un double-magnum de Château Talbot 2017, 4ème Cru Classé, Saint-Julien, dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château.
8ème lot : Un double-magnum de Château du Tertre 2017, 5ème Cru Classé, Margaux, dédicacé au nom du gagnant par le directeur du Château.
9ème lot : Un double-magnum de Château Chasse-Spleen 2017, Moulis, dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château.

Pour participer au tirage au sort des lots n°2 à n°9, rien de plus simple, commandez au moins 12 bouteilles (ou équivalent) pour un montant minimum de 500€HT de primeurs 2017 sur www.chateauprimeur.com, et cochez dans votre panier la case « Oui, je souhaite participer au Grand jeu CHATEAUPRIMEUR BORDEAUX PRIMEURS 2017 ». Votre commande est votre bulletin de participation.

Pour tenter de gagner le lot n°1 vous devez commander au moins 36 bouteilles (ou équivalent) pour un montant minimum de 3 000€HT de primeurs 2017 sur www.chateauprimeur.com, et cochez dans votre panier la case « Oui, je souhaite participer au Grand jeu CHATEAUPRIMEUR BORDEAUX PRIMEURS 2017 ». Votre commande est votre bulletin de participation.

 

haut ↑

 

 

■ Découvrez les résultats de l'édition 2016 !

Grand jeu « CHATEAUPRIMEUR BORDEAUX PRIMEURS

 

1er lot  : Une caisse DUCLOT Bordeaux Collection 2016. Le design de ce coffret exceptionnel, édité en nombre limité et réunissant quelques-uns des plus grands crus bordelais, sera dévoilé d’ici fin juin : David C., La Rochelle (17000).
2ème lot : Un double-magnum de Château Ducru-Beaucaillou 2016 dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château : Laurent T., Saint-Martin d'Uriage (38410).
3ème lot : Un double-magnum de Château Canon 2016 dédicacé au nom du gagnant par le directeur du Château : Olivier P., Paris (75014).  
4ème lot : Un double-magnum de Château Smith-Haut Lafitte rouge 2016 dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château : Hassan R., Arras (62000).
5ème lot : Un double-magnum de Château Calon Ségur 2016 dédicacé au nom du gagnant par le directeur du Château : Chantal C., Boro (90100).
6ème lot : Un double-magnum de Château Grand-Puy-Lacoste 2016 dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château : Christophe C., Caluire et Cuire (69300).
7ème lot : Un double-magnum de Château Gazin 2016 dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château : Cyril D.F., Paris (75116).
8ème lot : Un double-magnum de Château Giscours 2016 dédicacé au nom du gagnant par le directeur du Château : Patrick G., Bègles (33130).
9ème lot : Un double-magnum de Château Lagrange 2016 dédicacé au nom du gagnant par le directeur du Château: Benjamin B., Nimes (30000).
10ème lot : Un double-magnum de Château Chasse-Spleen 2016 dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château : Stuart D.-Q., Maussane (13520).

 

haut ↑

 

■ Le tirage de notre grand jeu CHATEAUPRIMEUR BORDEAUX PRIMEURS 2015 a eu lieu de 28 novembre 2016 par SCP GATIMEL ARMENGAUD-GATIMEL de MONTALEMBERT d’ESSE Huissiers de Justice Associés Paris. Découvrez-ci dessous la liste des gagnants :

Grand jeu « CHATEAUPRIMEUR BORDEAUX PRIMEURS 2015 »

Monsieur Champy s’est ainsi vu remettre un « coupon cadeau » pour le 1er lot, la Caisse DUCLOT Bordeaux Collection 2015, coffret unique qui réunira neuf grands vins de Bordeaux dans le millésime 2015 : Château Lafite Rothschild, Château Mouton Rothschild, Château Margaux, Château Haut-Brion, Château Ausone, Château La Mission Haut-Brion, Château Cheval Blanc, Petrus et Château d’Yquem (valeur approximative de la caisse DUCLOT Bordeaux Collection 2015 : 7 000€TTC en primeur).

 

1er lot - une Caisse DUCLOT Collection : Damien C., Bethon (51260)
2ème lot - un double-magnum de Château Ducru-Beaucaillou 2015 dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château : Jean-Michel P., Kingersheim (68260)
3ème lot - un double-magnum de Château La Conseillante 2015 dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château : Claude G., Les Molières (91470)
4ème lot - un double-magnum de Château Figeac 2015 dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château : Sébastien K., Paris (75015)
5ème lot - un double-magnum de Château Pape Clément 2015 dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château : Benoît G., Grenoble (38000)
6ème lot - un double-magnum de Château Smith Haut Lafitte 2015 dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château : Thierry S., Andrésy (78570)
7ème lot - un double-magnum de Château Grand-Puy-Lacoste 2015 dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château : Mathieu C., Courbevoie (92400)
8ème lot - un double-magnum de Château Brane-Cantenac 2015 dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château : Hervé R., Saint-Viance (19240)
9ème lot - un double-magnum de Château Saint-Pierre 2015 dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château : André B., Grimaud (83310)
10ème lot - un double-magnum de Château Talbot 2015 dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château : Jean-Luc L., Bordeaux (33800)
11ème lot - un double-magnum de Château Chasse-Spleen 2015 dédicacé au nom du gagnant par le propriétaire du Château : Bertrand P., Paris (75009)

Grand jeu « CHATEAUPRIMEUR BORDEAUX PRIMEURS 2015 »

haut ↑

 

 ► Témoignages des propriétaires

- Aurélien Valance, Château Margaux
- Pierre Lurton, Château Cheval Blanc 
- Bruno-Eugène Borie, Château Ducru-Beaucaillou

- Hervé Berland, Château Montrose
- Stéphanie de Boüard-Rivoal, Château Angélus
- Henrique Da Costa, Château Pavie et Château Pavie-Decesse
- Thomas Duroux, Château Palmer
- Laurent Dufau, Château Calon Ségur et Château Capbern
- Jean-Charles Cazes, Château Lynch Bages, Château Les Ormes de Pez et Château Haut-Batailley
- Damien Barton Sartorius, Château Langoa Barton, Château Léoville Barton, Château Mauvesin Barton
- Didier Cuvelier, Château Léoville Poyferré
- Jean-Valmy Nicolas, Château La Conseillante
- Ronan Laborde, Château Clinet
- Florence et Daniel Cathiard, Château Smith Haut-Lafitte
- Hortense Idoine Manoncourt, Château Figeac
- Henri Lurton, Château Brane-Cantenac
- Caroline Frey, Château La Lagune
- Jean-Louis Triaud , Château Saint-Pierre et Château Gloria
- Emmanuel Cruse, Château d'Issan, Château Pédesclaux et Château Lilian-Ladouys
- Bérénice Lurton, Château Climens
- Philippe Baly, Château Coutet

- Véronique Sanders, Château Haut-Bailly et Château Le Pape
- Guillaume Pouthier, Château Les Carmes Haut-Brion
- Basile Tesseron, Château Lafon Rochet
- Jean-Jacques Bonnie, Château Malartic-Lagravière
- Philibert Perrin, Château Carbonnieux
- Matthieu Bordes, Château Lagrange
- José Sanfins, Château Cantenac Brown
- François-Xavier Maroteaux, Château Branaire-Ducru
- François-Xavier Borie, Château Grand-Puy-Lacoste
- Céline Villars-Foubet, Château Chasse-Spleen et Château Camensac
- Marjolaine Maurice-de Coninck , Château Labégorce et Château Marquis d'Alesme
- Philippe Dambrine, Château Cantemerle
- Henri Duboscq, Château Haut-Marbuzet et Château Tour de Marbuzet
- François Despagne, Château Grand Corbin Despagne
- Philippe Chandon-Moët, , Château de Ferrand
- Alain Moueix, Château Mazeyres et Château Fonroque
- Jean-Antoine Nony, Château Grand Mayne 
- Henri Parent, Château Le Gay et Château La Violette 
- Eric Monneret, Château La Pointe
- Paz Espejo, Château Lanessan
- Denis Merlaut, Château Citran
- Jean-Jacques Dubourdieu, Château Doisy Daëne, Barsac ; Château Reynon, Cadillac Côtes de Bordeaux ; Clos Floridène et Château Haura, Graves

haut ↑

 

■ Aurélien Valance, Château Margaux, 1er Cru Classé, Margaux :

« Client historique de Château Margaux, le groupe DUCLOT est non seulement l’un des tout meilleurs négociants bordelais mais également un partenaire de confiance, avec qui nous avons établi des relations à la fois professionnelles et amicales. Soucieuse d’une provenance parfaite et de conditions de transport et de stockage optimales, sa filiale CHATEAUPRIMEUR perpétue cette quête de l’excellence en proposant aux consommateurs français des vins directement acquis auprès de la propriété. »

[Voir Château Margaux 2017]

haut ↑

 

■ Pierre Lurton, Château Cheval Blanc, 1er Grand Cru Classé A, Saint-Emilion Grand Cru  :

« Le groupe DUCLOT figure depuis de nombreuses années parmi les partenaires privilégiés de Cheval Blanc, qu’il s’agisse de primeurs ou de livrables. Grâce à sa présence sur tous les marchés et sur tous les canaux, particulièrement celui des primeurs sur internet avec sa filiale dédiée CHATEAUPRIMEUR, DUCLOT maîtrise l’art fin et complexe de distribuer un 1er Cru Classé. Nous partageons avec cette maison un amour passionné et sincère du vin, et la fierté d’être à son service. Nos équipes se connaissent bien et travaillent main dans la main pour assurer à nos clients communs la meilleure qualité et un service irréprochable, directement de la propriété jusqu’à la cave des collectionneurs et des restaurateurs. »

[Voir Château Cheval Blanc 2017]

haut ↑

 

■ Bruno-Eugène Borie, Château Ducru-Beaucaillou, 2e Cru Classé, Saint-Julien :

« L’achat en primeur est un authentique et double contrat de confiance. D’abord entre le propriétaire et le caviste, lequel accorde sa pleine confiance au premier pour qu’il élève et embouteille dans les règles de l’art les plus exigeantes le vin qu’il a acheté en primeur sur les seules bases de sa dégustation. Ensuite entre le caviste et le consommateur qui écoute en confiance les conseils du professionnel et attend de lui qu’il lui livre, deux ans plus tard, dans leur intégralité et de la plus parfaite manière, les vins qu’il aura souscrits auprès de lui.
A cet égard, CHATEAUPRIMEUR, acteur majeur sur le marché des Grands Crus Classés de Bordeaux,  avec lequel nous travaillons depuis sa création, offre les meilleures garanties de bonne fin. »

[Voir Château Ducru-Beaucaillou 2017]

haut ↑

 

■ Hervé Berland, Château Montrose, 2e Cru Classé, Saint-Estèphe :

« L’élaboration d’un grand vin est un travail de tous les instants, minutieux, patient, sérieux. Sa distribution fait appel aux mêmes principes. Nos relations de longue date avec la Maison DUCLOT et sa filiale CHATEAUPRIMEUR dédiée à la vente des primeurs aux particuliers, sont l’illustration-même de ce savoir-faire commercial indispensable, véritable prolongement de l’exigence que nous mettons dans nos grands vins. »

[Voir Château Montrose 2017]

haut ↑

 

■ Stéphanie de Boüard-Rivoal, Château Angélus, 1er Grand Cru Classé A, Saint-Emilion Grand Cru :

« CHATEAUPRIMEUR, filiale du groupe DUCLOT comptant parmi les sociétés de négoce les plus solides de la place de Bordeaux, est incontestablement un des distributeurs de grands vins de Bordeaux en primeur les plus fiables qui soient.
Au travers du groupe DUCLOT, CHATEAUPRIMEUR est un partenaire que nous recommandons sans hésitation. »

[Voir Château Angelus 2017] [Château Bellevue 2017]

haut ↑

 

■ Henrique Da Costa, Château Pavie, 1er Grand Cru Classé A, et Château Pavie-Decesse, Grand Cru Classé, Saint-Emilion Grand Cru :

« La vente de vin en primeur est une particularité bordelaise. Ce système permet à Château Pavie et à l'ensemble des propriétés des vignobles Perse d'être proposés aux acheteurs du monde entier bien avant la mise en bouteille. La confiance envers le négociant, son sérieux, sa disponibilité, outre la qualité des vins proposés, sont essentiels. La maison DUCLOT et son site internet CHATEAUPRIMEUR, dédié à la vente des Bordeaux en primeur aux particuliers, ont notre totale confiance et incontestablement celle des principaux acheteurs. Nous travaillons main dans la main avec ce négociant tout au long de l'année, mais la période des primeurs reste la plus intense. Elle exige, de la part de DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR le même travail, la même passion, la même sensibilité, le même perfectionnisme que ceux que nous mettons en œuvre pour produire de grands vins.  »

[Voir Château Pavie 2017] [Château Pavie-Decesse 2017]

haut ↑

 

■ Thomas Duroux, Château Palmer, 3e Cru Classé, Margaux :

« Le système de commercialisation en primeur des Grands Crus de Bordeaux est unique au monde. Il est construit sur une relation étroite entre les châteaux et les négociants. La maison DUCLOT, dont dépend le site CHATEAUPRIMEUR dédié à la vente des primeurs aux particuliers, est un des partenaires les plus importants de Château Palmer ; elle continue, millésime après millésime, à proposer nos vins aux clients les plus exigeants. Pour eux, acheter Alter Ego et Palmer en primeur sur CHATEAUPRIMEUR est la meilleure des garanties ! »

[Voir Château Palmer 2017]

haut ↑

 

■ Laurent Dufau, Château Calon Ségur, 3e Cru Classé, et Château Capbern, Saint-Estèphe :

« Comment imaginer une offre de grands vins de Bordeaux sans le soutien de ce grand négociant qu’est la maison DUCLOT via sa vitrine CHATEAUPRIMEUR ? Il s’agit de l’un des principaux négociants de Bordeaux et notamment des châteaux Calon Ségur et Capbern. Ces propriétés ont construit leur histoire, leur réputation et leur notoriété auprès des grands amateurs grâce au soutien et à l’accompagnement des négociants de Bordeaux, et en particulier grâce à ceux des équipes techniques et commerciales de DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR. Il s’agit d’un travail quotidien basé sur des échanges, des dégustations, des négociations… Un travail pour lequel la confiance réciproque est un élément fondamental. C’est sur ces bases et sur ces valeurs que DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR et Château Calon Ségur ont construit depuis plusieurs décennies un partenariat solide, qui permet à leurs clients communs de bénéficier d’une qualité de service et de conseil de très haut niveau… et de faire en sorte que le cœur de Calon arrive jusqu’à leur cave ou sur leur table ! »

[Voir Château Calon Ségur 2017] [Château Capbern 2017]

haut ↑

 

■ Jean-Charles Cazes, Château Lynch Bages et Château Haut-Batailley, 5es Crus Classés, Pauillac ; Château Ormes de Pez, Saint-Estèphe :

« Nos relations commerciales avec la maison DUCLOT sont anciennes et basées sur une confiance mutuelle. Nous sommes très heureux de proposer nos vins au travers de CHATEAUPRIMEUR. »

[Voir Château Lynch-Bages 2017] [Echo de Lynch-Bages 2017] [Ormes de Pez 2017] [Château Haut-Batailley 2017]

haut ↑

 

■ Damien Barton Sartorius, Château Léoville Barton, 2e Cru Classé, Saint-Julien :

« La maison DUCLOT, à travers son site marchand CHATEAUPRIMEUR, est un véritable partenaire pour la mise en marché du dernier millésime disponible, grâce à une relation instaurée de longue date avec nos deux Crus Classés : Château Langoa Barton et Château Léoville Barton. Le haut niveau d'exigence et d'expertise des équipes de DUCLOT/ CHATEAUPRIMEUR est un gage de leur sérieux, afin de mettre le client consommateur en toute confiance pour l'achat de ses primeurs. L'approvisionnement est effectué directement à la propriété et les conditions optimales de stockage et de transport nous permettent de leur confier nos vins en toute sérénité, année après année. »

[Voir Château Léoville Barton 2017] [Château Langoa Barton 2017] [Château Mauvesin Barton 2017]

haut ↑

 

■ Didier Cuvelier, Léoville Poyferré, 2e Cru Classé, Saint-Julien :

« Le monde entier nous envie cette fameuse place de Bordeaux. Sa réussite est unique : d’un côté les châteaux, qui ont la qualité comme credo, et de l’autre des maisons de négoce fortes et dynamiques, qui sans relâche défrichent de nouveaux marchés et en consolident d’autres. Ce succès est dû avant tout aux relations de confiance réciproques qui se tissent au fil des ans entre châteaux et négoce. Incontestablement, le groupe DUCLOT y joue un rôle primordial, et sa filiale CHATEAUPRIMEUR, spécialiste de la vente des primeurs sur le web aux particuliers, a tous les atouts en main pour bâtir avec ses clients cette même relation de confiance. »

[Voir Château Léoville Poyferré 2017]

haut ↑

 

■ Jean-Valmy Nicolas, Château La Conseillante, Pomerol :

« Les liens entre DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR et La Conseillante sont très anciens. Ce sont plus que des liens de confiance, ce sont des liens de respect et d’amitié. Mieux que personne, DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR sait la passion qui anime une famille pour promouvoir un cru, le défendre et le hisser au sommet.
DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR, par son expérience et ses moyens, sait accompagner les propriétés dans le temps : aussi bien à court terme en étant présent aux moments clés de la vie de chaque millésime qu’à long terme en permettant à La Conseillante d’accéder à une distribution de qualité, unique et prestigieuse.
Avec les ventes en primeur, La Conseillante, par l’intermédiaire de DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR, s’engage à livrer des vins irréprochables aux grands amateurs, partout dans le monde, à chaque millésime. 
La Conseillante et DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR ont développé une association commerciale implicite : notre propriété travaille avec une rigueur et un souci qualitatif exceptionnels sur le « fond », c’est-à-dire sur l’expression de notre terroir ; de son côté, DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR sait mettre en valeur la « forme » grâce à sa distribution imaginative, pointue et parfaitement adaptée à notre propriété.
»

[Voir Château La Conseillante 2017]

haut ↑

 

■ Ronan Laborde, Château Clinet, Pomerol :

« Produire un Grand Cru et bien le commercialiser nécessitent des savoir-faire différents, mais complémentaires. DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR sélectionne, préserve puis distille, auprès d’une clientèle exigeante, les plus beaux vins. Les valeurs de proximité et de professionnalisme, diffusées par cette maison auprès de ses clients et de nos vignobles, aimantent nos entreprises et propulsent DUCLOT comme l’un de nos meilleurs ambassadeurs. »

[Voir Château Clinet 2017]

haut ↑

 

■ Florence et Daniel Cathiard, Château Smith Haut-Lafitte, Cru Classé de Graves, Pessac-Léognan :

« S’il y a bien un mot clé dans la relation entre un viticulteur et son négociant, c’est celui de confiance. Pour nous qui élevons avec passion un grand cru, il est capital que nos précieux flacons soient acheminés dans les règles de l’art jusqu’à leur destination finale. Au fil des ans, grâce à ses moyens techniques de pointe mais aussi à son engagement quotidien, DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR est devenu l’un de nos tout meilleurs partenaires. »

[Voir Château Smith Haut-Lafitte 2017]

haut ↑

 

■ Hortense Idoine Manoncourt, Château Figeac, 1er Grand Cru Classé B, Saint-Emilion Grand Cru :

« Les relations entre Figeac et le groupe DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR sont non seulement des relations commerciales mais aussi des relations de confiance réciproque.
Confiance de Figeac envers DUCLOT pour distribuer au mieux ses vins, dans des conditions irréprochables, en France et à l’étranger. DUCLOT est également l’un des seuls négociants de la Place à exercer pleinement son rôle de prescripteur, inlassablement et indépendamment des modes. Confiance de DUCLOT envers Figeac quant à l’homogénéité et la qualité des vins produits millésime après millésime. Car acheter un vin en primeur c’est faire le pari d’un élevage rigoureux et minutieux ; indirectement, DUCLOT s’en porte garant depuis plus de 40 ans.
Ce partenariat réciproque qui unit nos deux maisons s’appuie sur la réciprocité, la loyauté et l’exigence sans compromis. »

[Voir Château Figeac 2017]

haut ↑

 

■ Henri Lurton, Château Brane-Cantenac, 2e Cru Classé, Margaux :

« Je me souviens parfaitement des premiers catalogues de la maison DUCLOT, avec leurs belles gravures des châteaux, celle de Brane-Cantenac tout particulièrement. Les temps, les techniques, ont changé, mais la qualité du travail de mise en avant et de vente de nos vins demeure. C'est pour nous une relation de confiance qui paraît immuable. Cette relation de confiance, je le sais, est aussi forte entre DUCLOT et ses clients. Que ceux qui n'ont pas encore osé mais souhaitent maintenant franchir le pas d'un achat primeurs, n'hésitent à aucun moment à faire confiance à CHATEAUPRIMEUR ! . »

[Voir Château Brane-Cantenac 2017]

haut ↑

 

■ Caroline Frey, Château La Lagune, 3e Cru Classé, Haut-Médoc :

« DUCLOT / CHATEAUPRIMEUR est partenaire historique du Château La Lagune. Son niveau d’exigence est un prolongement du travail minutieux que nous apportons à nos vignes et à nos vins tout au long de l’année. Nous lui confions nos bouteilles avec la certitude que les meilleures attentions leur seront apportées et ce jusqu’à la livraison aux grands amateurs, qui les ouvriront dans quelques années. »

[Voir Château La Lagune 2017]

haut ↑

 

■ Jean-Louis Triaud, Château Saint-Pierre, 4e Cru Classé, et Château Gloria, Saint-Julien :

« C'est l'association séculaire « propriété - courtage – négoce » qui a construit et pérennisé avec succès la distribution des grands vins de Bordeaux. Ce système, envié par toutes les régions vinicoles du monde, garantit à nos consommateurs une prise de décision facile et sécurisée. Dans ce contexte, l'historique DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR joue un rôle majeur reconnu par l'ensemble de la filière. L'avenir des châteaux est ainsi assuré, comme la satisfaction des amateurs de nos grands vins. »

[Voir Château Saint-Pierre 2017] [Château Gloria 2017]

haut ↑

 

■ Emmanuel Cruse, Château d'Issan, 3e Cru Classé, Margaux ; Château Pédesclaux, 5e Cru Classé, Pauillac ; Château Lilian-Ladouys, Saint-Estèphe :

« Lors du retour sur la place du Château d’Issan au début des années 80, nous nous devions de choisir des négociants de confiance qui soient à même d’assurer les meilleures distribution et promotion possibles pour nos vins. Dès le début, le groupe DUCLOT et ses diverses entités ont mis leur savoir-faire et leur puissance de distribution au service de nos vins. Depuis plus de 30 ans maintenant cette collaboration, basée non seulement sur la confiance mais aussi sur le respect de nos engagements réciproques, est un exemple de l’efficacité du travail de coopération et de partenariat de la place de Bordeaux. Au-delà de ces liens commerciaux forts, c’est un véritable lien d’amitié qui unit nos deux familles. Il est primordial aujourd’hui de pouvoir confier la distribution de nos vins, dont la qualité ne cesse d’augmenter millésime après millésime, à des maisons qui, comme nous, ont la passion des grands vins de génération en génération. DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR est l’incarnation même de cette excellence. »

[Voir Château d'Issan 2017] [Château Pédesclaux 2017] [Château Lilian-Ladouys 2017]

haut ↑

 

■ Bérénice Lurton, Château Climens, 1er Grand Cru Classé, Barsac :

« Château Climens et la maison DUCLOT ont construit au fil du temps une relation professionnelle solide basée sur un pacte de confiance entre la propriété, le négociant et l’amateur de vin. Cela se traduit par un service sur mesure et une vraie expertise des grands vins de Bordeaux grâce à une équipe d'une grande compétence. Son site internet CHATEAUPRIMEUR s’approvisionne directement dans les propriétés, fournit des conditions de transport et de stockage irréprochables. Des garanties précieuses, dignes d’une des plus belles maisons de négoce de Bordeaux. »

[Voir Château Climens 2017]

haut ↑

 

■ Philippe Baly, Château Coutet, 1er Grand Cru Classé, Barsac  :

« La vente et la distribution de grands vins en primeur est l'apanage de CHATEAUPRIMEUR, filiale du groupe DUCLOT. L'élaboration délicate d'un Premier Grand  Cru de Sauternes/Barsac nécessite en conséquence une grande valeur de confiance dans le choix d'une maison de négoce. Le relationnel à la fois professionnel et cordial détermine notre partenariat privilégié. La maison DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR offre l'exigence requise pour présenter et diffuser notre production. »

[Voir Château Coutet 2017]

haut ↑

 

■ Véronique Sanders, Château Haut-Bailly, Cru Classé de Graves, et Château Le Pape, Pessac-Léognan :

«  Vous pouvez faire confiance à CHATEAUPRIMEUR, non seulement pour son expertise dans la sélection des meilleurs vins de Bordeaux, mais aussi pour le sérieux et le professionnalisme avec lesquels les clients sont traités. La maison DUCLOT, dont dépend le site, est un négociant historique allocataire des vins du Château Haut-Bailly depuis plusieurs décennies, et désormais aussi des vins du Château Le Pape. Cette relation de long terme nous permet de vous certifier que les vins achetés sur CHATEAUPRIMEUR vous seront livrés de source sûre.  »

[Voir Château Haut-Bailly 2017] [Château Le Pape 2017]

haut ↑

 

■ Guillaume Pouthier, Château Les Carmes Haut-Brion, Pessac-Léognan :

« Pour un particulier, l’acte d’achat d’un vin en primeur n’est pas une tâche facile ni sans risque. C’est pourquoi le Château Les Carmes Haut-Brion confie à des professionnels irréprochables cette mise en marché si spécifique à Bordeaux. Grâce à sa présence sur tous les marchés et sur tous les canaux, particulièrement celui des primeurs avec sa filiale internet CHATEAUPRIMEUR, le groupe DUCLOT vous donne toutes les garanties requises. Alors n’hésitez pas ! » 

[Voir Château Les Carmes Haut-Brion 2017]

haut ↑

 

■ Basile Tesseron, Château Lafon Rochet, 4e Cru Classé, Saint-Estèphe :

« Il m’est aujourd’hui bien plus simple de travailler main dans la main avec une société dont je connais la qualité de la distribution et  des personnes qui y travaillent, pour y avoir moi-même travaillé il y a déjà quelques lunes. 
Si le rôle du domaine est de produire, dans la mesure de ses possibilités, le meilleur vin, celui du négociant est de développer une distribution de qualité en adéquation avec notre production, métier dans lequel le groupe DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR excelle depuis de nombreuses années. Mais cette confiance ne se développe qu’au travers d’une amitié sincère et réciproque, relation qui existe depuis longtemps entre Lafon-Rochet et DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR. J’aime cette maison, ceux qui y travaillent et ils nous le rendent bien. Nous ne travaillons pas avec DUCLOT… nous partageons. » 

[Voir Château Lafon Rochet 2017]

haut ↑

 

■ Jean-Jacques BONNIE, Château Malartic-Lagravière, Cru Classé de Graves, Pessac-Léognan :

«  La Maison DUCLOT ne se présente pas, c’est un incontournable de la Place de Bordeaux, une institution ! Depuis plus d’un siècle, ce sont des achats en direct auprès plus beaux crus bordelais ainsi que des conditions de conservation et de transport irréprochables, au service d’un stock aussi large que profond, qui lui ont conféré ce statut.
L’achat en primeur suppose d’évaluer les vins en cours d’élevage en barriques, ce qui n’est pas chose simple… Les décennies d’expérience des équipes de DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR dans ces dégustations délicates les ont rompues à l’exercice ! Autant vous dire que vos primeurs seront plus que choyés jusqu’à leur arrivée dans votre cave !
  »

[Voir Château Malartic-Lagravière 2017]

haut ↑

 

■ Philibert Perrin, Château Carbonnieux, Cru Classé de Graves, Pessac-Léognan :

« Depuis de nombreuses années, nous sommes très satisfaits du grand professionnalisme de la maison DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR. La famille Moueix et ses équipes réalisent un travail très qualitatif pour le stockage, la distribution et la mise en valeur des vins de Bordeaux.
Entre le Château Carbonnieux et DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR s’est établi un partenariat solide pour la plus grande satisfaction des amoureux de nos vins.
 »

[Voir Château Carbonnieux 2017]

haut ↑

 

■ Matthieu Bordes, Château Lagrange, 3e Cru Classé, Saint-Julien :

« Le groupe DUCLOT compte parmi les négociants historiques des vins de Château Lagrange. La relation de confiance qui existe entre nous, son expertise, son professionnalisme, la maîtrise du stockage et de la logistique en font un partenaire de choix que je recommande tout particulièrement. Fort de cette expérience, son site de vente en ligne CHATEAUPRIMEUR vous assurera d’obtenir vos vins dans les meilleures conditions avec comme préoccupation permanente la qualité du service rendu. »

[Voir Château Lagrange 2017]

haut ↑

 

■ José Sanfins, Château Cantenac Brown, 3e Cru Classé, Margaux :

« Depuis le début de notre collaboration, le groupe DUCLOT a accompagné la distribution de nos vins de façon prodigieuse et a contribué à la pérennisation de la distribution du Château Cantenac Brown à travers le monde. Les millésimes passent et la relation de confiance que nous entretenons avec ce partenaire d’expérience ne fait que croître. Nous recommandons vivement les services du groupe DUCLOT et son site CHATEAUPRIMEUR pour leur professionnalisme, leur expertise et la proximité qu’ils entretiennent avec leurs clients. »

[Voir Château Cantenac Brown 2017]

haut ↑

 

■ François-Xavier Maroteaux, Château Branaire-Ducru, 4e Cru Classé, Saint-Julien :

« Chacun des millésimes de Branaire-Ducru est façonné en respectant ce que nous appelons la « signature maison ». Cet engagement vis-à-vis des amateurs de nos vins est un gage de confiance mais aussi notre manière de faire partager notre passion millésime après millésime.
Néanmoins, ce travail d’orfèvre n'aurait pas de sens si nous n'avions pas la certitude qu'il soit suivi d'une distribution mondiale de très grande qualité. C'est dans cet esprit que nous apprécions le grand professionnalisme de la maison DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR. Sa compétence et la qualité humaine de l’équipe, son histoire et sa longue expérience des circuits mondiaux de distribution des grands vins de Bordeaux nous ont conduits naturellement à bâtir ensemble un partenariat solide et de grande confiance. »

[Voir Château Branaire-Ducru 2017]

haut ↑

 

■ François-Xavier Borie, Château Grand-Puy-Lacoste, 5e Cru Classé, Pauillac :

« La « campagne primeurs » est une très jolie appellation qui peut malgré tout sembler un peu mystérieuse pour un amateur de vin. DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR a depuis de nombreuses années acquis une grande maitrise et un savoir-faire certain sur cette méthode de vente des grands vins aux particuliers. La précision de la sélection, la connaissance des vins et la clarté des offres sont une garantie précieuse pour les acheteurs. Ces relations de confiance réciproques depuis de nombreux millésimes leur assurent une totale sécurité d’achat. Et beaucoup de plaisir dans quelques années au moment de déboucher ces belles bouteilles. »

[Voir Château Grand-Puy-Lacoste 2017]

haut ↑

 

■ Marjolaine Maurice-de Coninck , Château Labégorce et Château Marquis d'Alesme, 3e Cru Classé, Margaux :

« Construire une marque, produire un grand vin et permettre au consommateur de se régaler... C'est notre souhait, notre job et avant tout un travail d’équipe de la part de la propriété avec ses négociants. La propriété fait totalement confiance aux équipes de la maison DUCLOT qui, via le site CHATEAUPRIMEUR, savent plébisciter notre marque, raconter son ADN, la faire vivre et la faire aimer !  »

[Voir Château Labégorce 2017] [Château Marquis d'Alesme 2017]

haut ↑

 

■ Céline Villars-Foubet, Château Chasse-Spleen, Moulis ; Château Camensac, 5e Cru Classé, Haut-Médoc :

« DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR est un partenaire historique du Château Chasse-Spleen.
Je vous recommande ce site pour sa fiabilité, son expertise et le plus grand sérieux qu'il met en œuvre pour livrer à ses clients de vins provenant exclusivement de la propriété. »

[Voir Château Chasse-Spleen 2017] [Château Camensac 2017]

haut ↑

 

■ Philippe Dambrine, Château Cantemerle, 5e Cru Classé, Haut-Médoc :

« Basée sur une relation de confiance entre le producteur, le marchand et le consommateur, la vente en primeur est une singularité bordelaise qui a évolué au cours des siècles. D'abord réservée aux échanges entre professionnels du vin, elle s'est progressivement élargie au public des grands amateurs du monde entier. Sa mécanique parait simple, elle est en réalité complexe et nécessite un niveau d'expertise singulier. La maison DUCLOT, par son expérience, la diversité de ses réseaux et la très haute qualité de ses prestations, offre toutes les garanties pour mener à bien cet acte hors du commun, et ce notamment par l'intermédiaire de son site de vente CHATEAUPRIMEUR. C'est donc en toute sérénité que nous lui confions depuis de nombreuses années une part importante de nos récoltes. »

[Voir Château Cantemerle 2017]

haut ↑

 

■ Henri Duboscq, Château Haut-Marbuzet et Château Tour de Marbuzet, Saint-Estèphe :

« S’il est vrai que ceux qui se ressemblent s’assemblent, je suis fier et heureux que les vins des châteaux Haut-Marbuzet et Tour de Marbuzet soient distribués par CHATEAUPRIMEUR, tant leur ressembler est l’espérance de tout producteur de vins. »

[Voir Château Haut-Marbuzet 2017] [Château Tour de Marbuzet 2017]

haut ↑

 

■ François Despagne, Château Grand Corbin Despagne, Saint-Emilion Grand Cru :

« Me consacrer pleinement au vignoble familial de Grand Corbin-Despagne est primordial pour l’élaboration de mon vin. Pouvoir confier sa distribution en toute sérénité à des maisons de la Place de Bordeaux reconnues, comme DUCLOT, est un atout majeur.  C’est une véritable relation de partenariat qui s’est forgée au fil des années. L’engagement des professionnels de DUCLOT, lorsqu’ils réservent mon cru en primeur alors qu’il est encore en phase d’élevage, démontre leur implication à mes côtés et leur confiance dans mon vin. L’équipe se déplace, vient dans mon chai, goûte et apprécie chaque vin. C’est une valeur ajoutée de pouvoir compter sur une maison aussi attentive, pour une distribution qualitative et dynamique permettant de valoriser l’image de Grand Corbin Despagne. »

[Voir Château Grand Corbin-Despagne 2017]

haut ↑

 

■ Philippe Chandon-Moët, Château de Ferrand, Saint-Emilion Grand Cru :

« L’achat en primeur est un acte fort de la part du client particulier, de l’amateur qui aura le plaisir de déguster ces bouteilles dans les années à venir. Au Château de Ferrand, nous sommes heureux que le groupe DUCLOT, leader sur la Place de Bordeaux grâce à l’expertise et à la passion du vin qui animent ses équipes, présente nos vins à travers sa filiale CHATEAUPRIMEUR»

[Voir Château de Ferrand 2017]

haut ↑

 

■ Alain Moueix , Château Mazeyres, Pomerol :

« Du premier coup de sécateur pour tailler la vigne jusqu’à la livraison de la commande au client, il me parait indispensable que chaque geste soit fait en conscience afin d’apporter du sens et de la qualité. En tant que producteurs en biodynamie, nous savons combien l’attention aux détails fait la différence. Travailler avec les établissements DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR est un choix qui participe à notre démarche qualitative : une distribution moderne qui ne renie pas son classicisme, des équipes compétentes aux qualités humaines certaines, de la rigueur, de l’audace et de l’innovation dans les choix, de solides bases financières, une envie de servir tout autant le producteur que le client… autant de bonnes raisons de travailler en confiance. »

[Voir Château Mazeyres 2017] [Château Fonroque 2017]

haut ↑

 

■ Jean-Antoine Nony, Château Grand Mayne, Grand Cru Classé, Saint-Emilion Grand Cru :

« La confiance et la relation privilégiée entre Grand Mayne et la maison DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR sont essentielles à mes yeux. Le travail effectué par DUCLOT est le prolongement de celui effectué au château, instaurant une continuité qualitative depuis nos vignes jusqu’à la livraison de nos vins chez l’amateur.
L’expertise de la maison historique DUCLOT, sa sélection haut de gamme, ses capacités exceptionnelles de stockage et la proximité avec ses clients sont autant de garanties précieuses pour le propriétaire comme pour l’amateur de grands vins. »

[Voir Château Grand Mayne 2017]

haut ↑

 

■ Henri Parent, Château Le Gay et Château La Violette :

« Payer en avance son vin pour être livré deux ans après ? C’est le système des primeurs, qui vous assure d’avoir les vins que vous souhaitez au meilleur prix et avant spéculation. Mais comment sécuriser ses achats en primeur, c’est-à-dire s’assurer d’être livré ? En faisant confiance à la maison DUCLOT, qui via son site CHATEAUPRIMEUR, vous offre une des plus belles sélections bordelaises. Grâce à ses relations directes avec les châteaux et fort d’une grande solidité financière, CHATEAUPRIMEUR vous comblera totalement.  »

[Voir Château Le Gay 2017] [Château La Violette 2017]

haut ↑

 

■ Eric Monneret, Château La Pointe, Pomerol :

« Un achat en primeur repose avant tout sur la confiance. CHATEAUPRIMEUR est une filiale du groupe DUCLOT, maison historique basée à Bordeaux et spécialiste des plus grands crus, dont nous sommes proches depuis de nombreuses années. Ses équipes connaissent parfaitement les châteaux qu’elles conseillent. Les vins sont directement achetés à la propriété ce qui garantit à l’amateur une réelle disponibilité des bouteilles, des conditions de stockage parfaites et des tarifs compétitifs.  »

[Voir Château La Pointe 2017]

haut ↑

 

■ Paz Espejo, Château Lanessan, Haut-Médoc  :

« De nombreuses années de relations commerciales lient la maison DUCLOT et le Château Lanessan ; une fidélité réciproque scelle cette confiance existante entre notre propriété et l’un de ses principaux partenaires. Elaborer chaque année des vins de la meilleure qualité possible est le fruit d’un travail difficile mais passionnant, d’une enthousiaste envie de les partager avec les consommateurs. Ce souhait de partage et d’excellence réunit nos deux maisons. C’est donc avec l’esprit tranquille que nous confions nos vins aux équipes commerciales et logistiques de DUCLOT/CHATEAUPRIMEUR, certains que tout sera mis en œuvre pour le respect de nos bouteilles et la satisfaction des consommateurs. »

[Voir Château Lanessan 2017]

haut ↑

 

■ Denis Merlaut, Château Citran, Haut-Médoc  :

« Le site CHATEAUPRIMEUR de la maison DUCLOT accompagne les grands vins de Bordeaux depuis la récolte au château jusqu'à la table des amateurs. A l'issue d'une sélection rigoureuse, le travail du vigneron trouve donc son prolongement et sa notoriété grâce à la diffusion qualitative réalisée par CHATEAUPRIMEUR. »

[Voir Château Citran 2017]

haut ↑

 

■ Jean-Jacques Dubourdieu, Château Doisy Daëne, Barsac ; Château Reynon, Cadillac Côtes de Bordeaux ; Clos Floridène et Château Haura, Graves :

« L’élaboration de grands vins ne s’improvise pas : un pari un peu fou avec la nature, où seule la passion peut faire accepter le risque. En effet le vigneron rêve du vin parfait, mais il doit négocier avec une réalité parfois compliquée. Si la destination est atteinte, il faut alors transmettre aux hommes et plus précisément aux amateurs de vin. Cette transmission est tout aussi fondamentale que la production, et requiert les mêmes qualités : confiance, précision, humilité, sagesse. DUCLOT par son expertise historique, incarne à merveille et très naturellement ces valeurs, qui sont une réelle garantie pour le consommateur d’être connecté au vignoble en très haute définition. Vive DUCLOT ! »

[Voir Château Doisy Daëne 2017] [Château Reynon 2017] [Château Clos Floridène 2017] [Château Haura 2017]

haut ↑

 

 ► Le millésime 2017 dans la presse

- LesEchos.fr - 13 avril 2018 - « Primeurs 2017 à Bordeaux : la bonne surprise »
- LeFigaro.fr - 26 avril 2018 - Primeurs 2017 : le point de vue d'Hubert de Boüard - Frédéric Durand-Bazin
- LesEchos.fr - 9 avril 2018 - Ariane Khaida : "Le meilleur des millésimes en 7 depuis 1947" - Béatrice Brasseur
- Sud-Ouest - 3 avril 2018 - "Millésime 2017, le prix à payer" - Michel Rolland
- Jamessuckling.com - 9 janvier 2018 - Top 100 French Wines of 2017
- LeFigaro.fr - 17 octobre 2017 - En Bordelais, récolte 2017 historiquement basse mais millésime "de qualité"

haut ↑

 

 ► Téléchargez notre application pour recevoir les dernières sorties

 

Google Play    Apple Store

haut ↑