Château Lafite Rothschild 2020 1er Cru Classé Pauillac

 

 

 

Epuisé

Livraison 1er semestre 2023

Notes dégustateurs

  • Jancis Robinson : 95-95/20
  • Anthocyanes / Y.Castaing : 96-98/100
  • Bettane & Desseauve : 95-96/100
  • Terre de Vins : 97-98/100
  • J. Suckling : 99-100/100
  • Decanter : 97/100
  • Wine Advocate : 96-98/100
  • Jeb Dunnuck : 97-99/100
  • Vinous – N.Martin : 96-98/100
  • Vinous - A.Galloni : 95-97/100

Le Château Lafite-Rothschild, l’un des fleurons indéniables du Bordelais, dispose d’un terroir exceptionnel de graves fines et profondes sur socle calcaire, au nord de l’appellation. Les 112 hectares de vignes sont largement dominés par le cabernet-sauvignon (70%), associé au merlot (25%), au cabernet franc et au petit verdot. Le domaine pratique une sélection très stricte, avec plus de 50% de la récolte souvent écartés du grand vin.

Compte tenu de leur très forte proportion de cabernet-sauvignon, tous les millésimes sont signés par une trame tannique serrée, profonde, et beaucoup de fraîcheur, pour un très grand potentiel de garde. Avec l’âge, l’expression se teinte de nuances fumées et épicées, elles aussi caractéristiques du cru.

Depuis 1868, le château appartient à Domaines Barons de Rothschild. Début 2019, Eric de Rothschild a passé le relais à sa fille, Saskia de Rothschild, et a confié la direction de la propriété à Jean-Guillaume Prats.

Le Second vin est Carruades de Lafite.

Suite à un printemps particulièrement doux, le château s’attendait à un millésime 2020 extrêmement précoce, anticipant même des vendanges… fin août ! C’était sans compter sur un revirement de Mère Nature, qui décida d’envoyer des orages et leurs 100mm de pluie le 15 août… vus avec inquiétude dans un premiers temps, ils s’avéreront au final être particulièrement bénéfiques en relançant la maturation. Donnant des baies aux aromatiques expressives, vendangées à partir du 9 septembre, les degrés restent classiques, à 12,8°, rappelant les beaux équilibres des années 90.

Dans le verre, par excellence le pauillac d’exception : la densité du millésime se fait ressentir, mais il s’exprime, tout en retenue, attendant sagement le moment où il laissera exploser toute sa personnalité.